Naviguez notre contenu en français :

Accueil / Rapports de recherche / Données et informations / Documents de référence sur des questions ou défis / Publications et présentations / Commanditaires / Intentions / Contactez-nous

Population : 39 407
Nombre d’écoles (M-12) : 45
Nombre d’élèves (M-12) : 10 902
.
Nombre de programmes d’apprentissage en ligne (M-12) : 0
Nombre d’élèves en apprentissage en ligne (M-12) : Indéterminé

Notez que ces profils sont tirés de la dernière édition du rapport. Veuillez consulter les profils annuels supplémentaires ci-dessous.

Gouvernance et règlementation

En vertu de la Loi sur l’éducation de 1999, diverses organisations à caractère éducatif peuvent « autoriser, superviser et évaluer l’utilisation des programmes d’apprentissage à distance dans l’application du programme d’enseignement » (p. 75). Le ministère de l’Éducation définit l’apprentissage à distance comme le recours aux technologies nécessaires pour offrir une expérience d’apprentissage adéquate à des élèves qui sont physiquement séparés de leur enseignante ou de leur enseignant durant la majeure partie du processus. Le recours à l’apprentissage à distance s’applique lorsqu’un cours ne peut être offert en raison d’un nombre insuffisant d’élèves ou lorsque la matière nécessite un enseignant spécialisé qui n’est pas disponible dans la communauté. L’apprentissage à distance peut être dispensé sous forme de cours en ligne ou sous forme de cours imprimés.

Par ailleurs, le Nunavut a conclu des ententes territoriales avec différents fournisseurs de services d’apprentissage à distance, comme l’Alberta Distance Learning Centre (ADLC).

Le modèle de financement pour l’apprentissage à distance ou en ligne est le même que pour l’apprentissage traditionnel en classe. Toutefois, les élèves du territoire officiellement inscrits à un programme d’éducation à domicile sont admissibles à un montant pouvant atteindre 1 000 $ pour rembourser les frais d’inscription, les livres et l’équipement.

Une directive ministérielle sur l’accès à l’apprentissage à distance et la prestation de ce type de formation est en cours d’élaboration depuis 2012.

Programmes d’apprentissage en ligne (M-12)

Le ministère de l’Éducation fait le suivi des inscriptions d’élèves dans le cadre de ses ententes avec les fournisseurs de services d’apprentissage à distance. L’ADLC donne notamment au ministère l’accès à son site web pour qu’il puisse vérifier les notes finales des élèves. Tout au long de l’année scolaire 2020-2021, les élèves du territoire ont continué à s’inscrire aux cours offerts par l’ADLC qui a fermé ses portes à la fin de l’année scolaire 2020-2021 (officiellement le 1er septembre 2021).  Leur site Internet a été fermé avant que le ministère de l’Éducation ne puisse se connecter pour recueillir les données des élèves. De ce fait, aucune donnée concernant l’année scolaire 2020-2021 n’a été reçue de l’ADLC par le ministère.

Programmes d’apprentissage mixte ou hybride (M-12)

Pour l’instant, le ministère de l’Éducation ne participe à aucune initiative d’apprentissage mixte.

Apprentissage à distance

Fermeture des écoles – printemps 2020

Les écoles du Nunavut ont fermé le 17 mars 2020. Le ministère de l’Éducation a créé un site Internet pour l’enseignement à distance appelé Angirrami ilnniarniq (Apprentissage à domicile). Celui-ci offrait aux enseignants des ressources pour imprimer afin qu’ils puissent préparer et envoyer des trousses aux élèves ayant un accès limité à Internet. Le site offrait aux élèves des livres téléchargeables, des livrels, des livres audios, des vidéos, des activités d’apprentissage et des applications pour l’apprentissage des langues inuktitut et inuinnaqtun. L’emphase était mise sur la littératie, la numératie, la santé et le bienêtre.  Les activités d’apprentissage communautaires et familiales, telles que la chasse et la pêche, ont été encouragées, en particulier si ces communautés et familles ne pouvaient pas recevoir de modules d’apprentissage. Les enseignants devaient à communiquer hebdomadairement les familles soit par téléphone, SMS ou courriel pour offrir du soutien aux élèves. Des bulletins ont été distribués, mais ils étaient basés sur les progrès déjà réalisés avant la fermeture de l’école. Tous les examens du secondaire ont été annulés et les progrès des élèves ont été évalués individuellement pour les exigences en matière de crédits (Nagle et al., 2020a).

Réouverture des écoles – automne 2020

Comme il n’y a eu aucun cas de COVID-19 au Nunavut, les écoles ont repris leurs activités usuelles pour les élèves de la maternelle à la 12e année, mais avec des mesures sanitaires supplémentaires, notamment des améliorations au niveau du nettoyage, une distanciation physique et une limitation des activités de groupe. Les masques n’étaient pas obligatoires (Nagle et al., 2020b).

Année scolaire 2020-2021

L’année scolaire 2020-2021 a débuté avec un apprentissage en présentiel, mais le 18 novembre 2020, le Nunavut est entré pour deux semaines en confinement. Après la fermeture des écoles d’Iqaluit à la mi-mars 2021 et à titre préventif pour lutter contre la COVID, le gouvernement a fermé pendant trois semaines toutes les écoles du territoire. Les modèles d’apprentissage tout au long de l’année scolaire variaient d’un apprentissage entièrement à l’école, à un apprentissage partiellement à l’école et à distance avec des cohortes d’élèves suivant des horaires alternés pour l’apprentissage à l’école et finalement, à un apprentissage entièrement à distance. Les supports pour l’apprentissage mixte et pour l’apprentissage entièrement à distance comprenaient des modules d’apprentissage, des « outils d’apprentissage supplémentaires » (non spécifiés), un apprentissage « basé sur des activités en milieu naturel » ainsi que des communications quotidiennes entre enseignants et élèves (Nagle et al., 2021).

References

Nagle, J., Barbour, M. K., & LaBonte, R. (2020a). Documenting triage: Detailing the response of provinces and territories to emergency remote teaching. Canadian eLearning Network. https://secureservercdn.net/198.71.233.227/sgf.292.myftpupload.com/wp-content/uploads/2020/11/Documenting-Triage-canelearn-emergency-remote-teaching-report1.pdf

Nagle, J., Barbour, M. K., & LaBonte, R. (2021). Toggling between lockdowns: Canadian responses for continuity of learning in the 2020-21 school year. Canadian eLearning Network. https://secureservercdn.net/198.71.233.153/sgf.292.myftpupload.com/wp-content/uploads/2021/08/canelearn-2020-21-school-year.pdf

Nagle, J., LaBonte, R., & Barbour, M. K. (2020b). A fall like no other: Between basics and preparing for an extended transition during turmoil. Canadian eLearning Network. https://secureservercdn.net/198.71.233.227/sgf.292.myftpupload.com/wp-content/uploads/2020/11/A-Fall-Like-No-Other-canelearn-remote-teaching-report2.pdf

Profils provinciaux précédents

Historique de l’apprentissage en ligne (M-12)

Après sa création, en 1999, le gouvernement du Nunavut a continué d’appliquer la Loi sur l’éducation de 1996, une loi héritée des Territoires du Nord-Ouest en vertu de laquelle les organisations à caractère éducatif pouvaient « autoriser, superviser et évaluer l’utilisation des programmes d’apprentissage à distance dans l’application du programme d’enseignement » (p. 58). Le gouvernement du Nunavut a procédé à une refonte en 2008 et a déposé sa Loi sur l’éducation, où la seule référence à l’enseignement à distance est un énoncé indiquant que les universités qui dispensent des « programmes d’apprentissage à distance, par courrier ou par moyens électroniques, depuis l’extérieur du Nunavut à des personnes se trouvant au Nunavut » sont réputées ne pas fonctionner au Nunavut (p. 95).

Depuis le début de la présente étude, le Nunavut n’a mis en œuvre aucun programme d’enseignement à distance pour les élèves de la maternelle à la 12e année. Le ministère de l’Éducation a indiqué avoir lancé des programmes pilotes dans le passé, mais aucune donnée n’a été trouvée ou fournie sur ces projets. Autour de 2012, le ministère disait travailler à l’élaboration d’une directive ministérielle sur l’accès à l’apprentissage à distance et la prestation de ce type de formation.

Depuis le début, il est indiqué dans le rapport sur l’apprentissage électronique de la maternelle à la 12e année au Canada que les élèves du Nunavut se sont uniquement inscrits aux programmes d’enseignement à distance offerts par l’Alberta Distance Learning Centre.

Vignettes

  • Nunavut Arctic College and Nunavut Department of Education PASS Program (2017) [En anglais]
  • Students in a Southern Distance Education Program (2013) [En anglais]

Réponses au sondage

Programme Réponse la plus récente Modèle de livraison # des élèves # d’enseignants # de cours
N/A

Les programmes d’apprentissage électronique qui souhaitent inscrire un profil ou mettre à jour leurs réponses au sondage annuel sont invités à consulter la page  sur  le sondage des programmes individuels.

Interprovincial et international

Le processus que doit suivre une ou un élève du Nunavut pour faire reconnaitre des crédits pour un cours suivi dans le cadre d’un programme en ligne varie en fonction de la province ou du territoire qui offre le programme. Pour un programme albertain, il est possible de consulter à l’avance la liste complète des équivalences de crédits, et les crédits équivalents sont automatiquement accordés (vu le lien entre le programme de base de deuxième cycle du secondaire du Nunavut et le programme d’études de l’Alberta). Si le programme est offert par une autre province ou un autre territoire, la direction d’école doit demander des renseignements sur le programme d’études en question. Pour faire reconnaitre un cours en ligne comme équivalent à l’un des cours crédités énumérés dans le Guide de transfert des élèves du Conseil des ministres de l’Éducation (Canada), il faut suivre les étapes indiquées dans le guide. Par ailleurs, une approbation ministérielle est requise pour recourir à un programme en ligne d’un autre territoire ou d’une autre province, sauf pour l’Alberta, ou d’un autre pays.

Comme le Nunavut n’a pas son propre programme d’apprentissage à distance, les élèves des autres provinces et territoires ne peuvent s’inscrire à des cours pour obtenir des crédits.