Naviguez notre contenu en français :

Accueil / Rapports de recherche / Données et informations / Documents de référence sur des questions ou défis / Publications et présentations / Commanditaires / Intentions / Contactez-nous

Population : 44 826
Nombre d’écoles (M-12) : 49
Nombre d’élèves en M-12 : 8 700

Nombre de programmes d’apprentissage en ligne (M-12) : 1
Nombre d’élèves en apprentissage en ligne en M-12 : 231

Notez que ces profils sont tirés de la dernière édition du rapport. Veuillez consulter les profils annuels supplémentaires ci-dessous.

Gouvernance et réglementation

La Loi sur l’éducation de 2009 permet à différents organismes scolaires « d’autoriser, de superviser, et d’évaluer l’utilisation des programmes d’apprentissage à distance dans l’application du programme d’enseignement » (p. 72). Le ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Formation (MÉCF) définit l’apprentissage à distance comme l’utilisation délibérée d’Internet et du Web, ainsi que des lignes téléphoniques pour tirer parti des outils de communication, des systèmes de gestion de l’apprentissage et autres ressources afin de surmonter les obstacles géographiques pour rendre cours et expertise accessibles à ceux qui ne peuvent suivre de formation en personne et ainsi former un « groupe virtuel d’élèves ». Depuis 2004, le ministère dispose d’un protocole d’entente avec l’Alberta Distance Learning Centre (ADLC), le prestataire d’enseignement à distance de longue date des élèves du territoire. De plus, la section 3.3 du Guide de l’enseignement des TNO présente une série d’exigences auxquelles les écoles doivent se conformer si elles souhaitent participer aux programmes d’apprentissage en ligne. Bien que le document concerne principalement l’éducation à distance et certaines exigences opérationnelles précises en lien avec la participation des écoles aux cours offerts par l’ADLC, il recommande que les écoles désignent un coordonnateur affecté à l’apprentissage en ligne, qu’elles prévoient une case dans l’horaire des élèves réservée à l’apprentissage en ligne, qu’elles adoptent un plan pour que les élèves terminent leurs cours dans les délais requis, et qu’elles prévoient un accès à des ressources supplémentaires appropriées.

Les Territoires du Nord-Ouest ont entamé la mise en œuvre d’un renouvèlement de leur système d’éducation par le biais d’un processus appelé Réforme et innovation en éducation (RIE). L’un des engagements sous RIE est d’améliorer l’expérience d’apprentissage des élèves dans ses plus petites communautés, indépendamment de leur localisation géographique. Le gouvernement territorial a fait du développement et de l’appui au renforcement de sa capacité interne d’enseignement à distance une priorité (voir : https://www.ece.gov.nt.ca/en/services/education-renewal/northern-distance-learning).

Programmes d’apprentissage en ligne (M-12)

Le programme d’apprentissage à distance (Northern Distance Learning – NDL) en est à sa deuxième de trois années d’expansion. Les enseignants du programme sont en poste à Inuvik, et enseignent généralement à un petit nombre d’élèves à leur école d’attache. Les élèves des 15 autres écoles qui participent au programme suivent les cours en ligne depuis leurs écoles respectives avec l’aide d’un responsable local et interagissent avec l’enseignant et leurs paires par l’intermédiaire de la visioconférence. Le programme utilise le système de gestion de l’apprentissage Moodle. Au cours de l’année scolaire 2018-19, 72 élèves étaient inscrits au programme d’apprentissage à distance.

De plus en 2018-19, environ 58 élèves inscrits à des cours d’enseignement à distance offerts par l’Alberta Distance Learning Centre ainsi que 101 élèves inscrits à des cours offerts par le Centre francophone d’éducation à distance, plus précisément 33 élèves dans le programme contractuel et 68 élèves dans le programme d’appui à l’enseignement.

Programmes d’apprentissage mixte ou hybride (M-12)

Le ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Formation définit l’apprentissage mixte ou hybride comme un programme scolaire officiel dans le cadre duquel les élèves suivent leurs cours en partie en ligne, et en partie en personne. Cette définition correspond à la description de l’apprentissage à distance en ligne proposée par l’étude et conforme au NDL comme décrit dans la section précédente. Aucune donnée supplémentaire relative à l’apprentissage mixte ou hybride n’a été fournie.

Profils provinciaux précédents

Historique de l’apprentissage en ligne (M-12)

Les TNO ont toujours entretenu une relation privilégiée dans le domaine de l’éducation secondaire et postsecondaire avec l’Alberta. Depuis le milieu des années 2000, les TNO offrent les cours du Centre d’apprentissage à distance de l’Alberta aux élèves de niveau postsecondaire qui ne peuvent accéder à ces cours depuis l’école secondaire de certaines petites collectivités, ou qui ne peuvent suivre ces cours en personne en raison d’un conflit d’horaire.

En 2011, le CSBD a pris l’initiative de rendre l’éducation secondaire accessible à certaines collectivités éloignées à l’aide de la téléconférence et de l’envoi de fichiers par courriel. Cette approche a été favorisée en raison de la connexion Internet par ligne commutée disponible dans ces collectivités. En quelques années seulement, la technologie et la bande passante se sont améliorées suffisamment pour permettre le partage d’écran et les conférences téléphoniques.

Parallèlement, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), en collaboration avec le gouvernement fédéral, a développé l’utilisation de la visioconférence pour offrir des services d’orthophonie dans toutes les collectivités en installant des systèmes de visioconférence mobiles autant dans les écoles que les centres de santé. Cette initiative a nécessité des améliorations au réseau numérique communautaire des TNO et l’achat d’un service de pont vidéo.

Le CSBD a décidé d’exploiter le potentiel des systèmes de visioconférence mobiles pour mieux approfondir la relation entre tous les participants au programme d’apprentissage en ligne. Comme les appareils de visioconférence fonctionnent toute la journée, il a été décidé assez tôt que la capacité de bande passante du réseau numérique communautaire ne saurait être suffisante pour un tel usage.

Depuis 2011, le CSBD collabore avec le MÉCF à la création d’un programme d’apprentissage en ligne. En 2013, le CSBD a décidé d’acheter des droits pour utiliser un réseau externe qui pourrait répondre aux exigences d’une journée complète d’apprentissage synchrone. Un agent de soutien local présent en tout temps dans les lieux où les appareils de visioconférence sont utilisés aide les étudiants à établir des relations « en personne » par l’intermédiaire du réseau. Tous les cours, matériels et ressources pédagogiques sont gérés par le système de gestion de l’apprentissage Moodle. Les trois commissions scolaires participantes ont accepté d’harmoniser leur calendrier pour les besoins de ce projet pilote.

Vignettes

Réponses au sondage

Programme Réponse la plus récente Modèle de livraison # des élèves # d’enseignants # de cours
BDEC eLearning
moodle.bdec.learnnet.nt.ca
2015-16 Par correspondance
Télévision éducative
En ligne
51 4 à temps partiel 8

Les programmes d’apprentissage électronique qui souhaitent inscrire un profil ou mettre à jour leurs réponses au sondage annuel sont invités à consulter la page  sur  le sondage des programmes individuels.

Interprovincial et international

Comme les Territoires du Nord-Ouest enseignent les programmes scolaires de l’Alberta, le MÉCF reconnaît tout cours offert à distance par un établissement albertain. En revanche, si un élève s’inscrivait à un cours offert par un autre territoire ou une autre province, ce cours devrait être évalué par un comité qui étudie les cas spéciaux avant d’être approuvé pour des crédits.

Les élèves de l’extérieur des Territoires du Nord-Ouest ne sont pas admissibles aux programmes d’enseignement en ligne des TNO.